Regarder la célébration prématurée de l’industrie

1

Richemont ancien Président et actionnaire majoritaire de John Rupert (Johann Rupert) au mois de mai lors de l’inauguration de résultats annuels de la Suisse dans un groupe d’articles de luxe attitude défensive. »S’il te plaît, ne comptez pas sur nous pour les bénéfices, les ventes de prédiction, » il a dit franchement que les journalistes.
Son commentaire attire l’incertitude de l’industrie des montres et bijoux.L’année dernière, pour de nombreuses marques est difficile; de M. Rupert a décrit comme « terrible ».Produits de luxe en 2016, en train de reculer.Une montre suisse ventes mondiales en raison de grand marché de Hong – Kong a fortement augmenté et ont chuté de changer le débit d’inquiétude; dans le même temps, la croissance économique est faible et la lutte contre le terrorisme, l’Europe et les États – Unis, la pression sur la Chine, sur le « cadeau » l’influence de continuer à jouer un rôle.
Au moins certains des facteurs a maintenant disparu.Selon la Fédération de l’industrie horlogère suisse (FHS) Les statistiques, la Chine est devenue un point de vente: Suisse montre la sortie à 2017 pour les quatre premiers mois de plus d’un an de 21,6%.Les cadres et les analystes de l’optimisme de plus en plus, la pire récession économique a pris fin, en dépit de bijoux surpasse des montres, des stocks excédentaires restent considérables.
Le Groupe de luxe de prix cette année de forte hausse, reflète ses gains.La forte croissance de la Chine ventes Hermès en mars.Le plus grand luxe lvmj également pendant le premier trimestre de forte.
FHS signale que, après la chute de 20 mois, le volume total des exportations en mars – est certainement plus que de 7,5% en 2016 baromètre – une fluctuation de l’optimisme des investisseurs amplifiée.
Les visiteurs de la Papouasie – Nouvelle – Guinée de Bâle a diminué de 4%, soit 13% des exposants
Toutefois, lorsque les données d’affichage diminue de nouveau en avril montre suisse lors de l’exportation, l’espoir d’une reprise de retomber de 5,7%.Citigroup analyste Thomas – Waite (Thomas Chauvet) avertit, analystes pensent que si l’on tient compte des différences de la journée de travail, une augmentation de valeur).Les données les plus récentes de l’affichage « décevante, et le temps de toute période de régénération corporels préoccupations ».
Par conséquent, il n’est pas clair sera reprise dans l’ensemble de l’industrie a un grand impact, ou en raison de la faiblesse de la croissance de l’économie mondiale, ce qui provoque des turbulences de réforme risque géopolitique et si la technologie favorisera la recombinaison et l’intégration de cette industrie.
Le luxe de cadres restent prudents.à l’exposition mondiale de Bâle montre cette année, avec des ventes annuelles de marque de luxe jusqu’à la moitié du nombre de visiteurs, 2016 a diminué de 4%, atteignant 106000 personnes, les organisateurs, les exposants ont diminué de 13%.Pour cette baisse de répondre et de secteur, les organisateurs seront à nouveau monde de Bâle depuis huit jours de l’année prochaine, réduit à six ans, et de réduire les frais de participation de la plainte, c’est la source.

Sun Scilla Huang de luxe d’experts Zurich gam de gestion des investissements a dit: « les gens achètent des montres, mais la question est toujours en stock avant le cycle de combien de temps. »Les choses s’améliore – peut – être qu’on devrait ralentir un peu.
Selon une étude de la Banque Suisse Vontobel, en raison de la propriété privée de groupe et le Japon de montres à sacrifier des parts de marché au détriment de grands groupes a, tels que le Richemont Swatch important des activités d’observation et de face de nombreux de la récession.Selon le résultat de la recherche, la Banque, l’année dernière, rolex (Rlex) est Richemont Ltd (Richemont), sur la base de la part de marché partout dans le monde, avec une quantité d’une montre classique, le deuxième rang dans une montre – bracelet classique.
Bonne nouvelle, le fabricant de produits de luxe, par la sagesse de type pomme montre la direction n’est pas devenu un peu inquiets de la menace
René Weber, analyste de luxe Vontobel que pour des marques, la propriété familiale est une partie de celui – ci.Toutefois, l’indépendance le reste devient plus difficile.4 mois, CVC Capital Partners Group de capitaux privés a annoncé la commande horloger Breitling (Breitling), la famille de l’histoire de la société a deux 133 en possession.Participation à huis clos CVC, le montant de l’achat de la société de 80%.
De plus grands groupes disposent des moyens financiers nécessaires non seulement dans la transformation structurelle à long terme, mais aussi en termes de technique de réaction dominé le développement peut aussi être mieux.Division du commerce et de la Languette de bijoux doivent s’adapter au changement rapide du marché, de redoubler d’efforts et de repenser à la demande des consommateurs face aux canaux de distribution.
Swatch entreprises comme des marques comme Omega et Tissot et montre le marché de masse dont le nom a récemment révélé, androïde de la société est le développement d’un système d’exploitation iOS et Google pour résister à la pomme.Ce qui permet de créer une série de produits des technologies de miniaturisation de montres.
Mais la bonne nouvelle, les fabricants de produits de luxe traditionnel par la montre, montre l’armée a de qualité n’est pas certaines craintes de menaces.Sur la base de renseignements IDC du marché, pour le troisième trimestre de l’année 2016 comparé à 2015 intelligent surveille les transferts de baisse de 51,6%.Les prévisions, d’ici 2020, le secteur de 21,5 millions l’an dernier manchon énumérés, 7660 millions de montre de sagesse de vente.
Le Richemont, Rupert, a annoncé que son fils Anton, 29 ans, et de la technologie des investisseurs nikesh Arora rejoint le Conseil d’administration.Ces changements sont une partie de la restructuration du Groupe de la gestion de couche, ce qui implique des cadres plus longtemps à la cessation de service, pour le positionnement Richemont à changement rapide de M. Rupert prévisible et incertain.Il a dit: « la taille de l’entreprise est de la taille de la demande ».En plus de l’industrie doit suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *